Arrêtons les relations toxiques

Nous avons tous connu des relations toxiques : un petit ami trop jaloux qui nous interdit de sortir, une amie qui nous rabaisse constamment, une mère qui nous dit comment vivre notre vie sans se soucier de ce que l’on veut… Il y a de nombreux exemples et le pire, c’est que l’on ne s’en rend pas vraiment compte. Alors comment détecter ses relations malsaines et comment s’en sortir ?

Selon les psy, le pouvoir est le vrai moteur d’une relation toxique. Le « toxique » a besoin d’avoir de l’emprise sur l’autre, le manipuler pour satisfaire ses besoins narcissiques et affectifs. Cela, bien sûr, se fait au détriment de la personne qui subit cette relation détruisant au passage son estime de soi.

Si une relation saine se caractérise par une sensation de légèreté, de liberté, de confort ou de sécurité, la version toxique se distingue par une forme d’envahissement et d’inconfort. Elle génère toujours du stress que l’on en ait conscience ou pas.

Il ne s’agit pas de neutraliser la personne toxique mais de s’en dégager. Il faut d’abord prendre conscience de ce qui se joue dans la relation puis réussir à prendre de la distance.

Renforcer son autonomie affective et matérielle est aussi une façon d’offrir moins de prise aux empoisonneurs. Mieux nous saurons nous traiter, nous écouter et satisfaire nos besoins fondamentaux et moins nous serons vulnérables.

Pleins de bonne volonté, nous cherchons une conciliation. Malheureusement, les personnes toxiques ne se rendent pas compte de ce qu’ils font et ne changeront pas. La seule solution est donc l’évitement ( moins je te vois et mieux je me porte), la dissimulation (je te cache ce dont tu pourrais t’emparer pour me nuire) et mieux, la rupture.

Pour cela, il faut se sortir de l’isolement dans lequel nous à plonger cette relation et s’appuyer sur son entourage. Il faut revaloriser son image et retrouver une estime de soi. Recommencer à vivre avec des personnes qui vous veulent vraiment du bien.